Vous Êtes Ici
Accueil > Dossiers > Dossier : Les beatmakers de PNL

Dossier : Les beatmakers de PNL

PNL c’est le raz-de-marée de l’année 2015. De par leurs textes, leurs flows, leur utilisation de l’autotune et leur imagerie, ils se sont démarqués. Mais ce qui a vraiment fait la différence c’est leurs prods, BeatzMaking s’est plongé dans l’univers sonore du groupe du 91.

De grands débats animent la toile autour des instrus et des producteurs de PNL. Histoires de « type beats » téléchargés sur YouTube, de vols de prods, de plagiat et on en passe. Nous ne sommes pas juges et la seule chose dont on est sûr et qui nous interesse, c’est qu’ils ont l’oreille pour choisir les sonorités qui feraient planer un avion sans aile.

BeatzMaking a fouillé la toile pour retrouver les protagonistes responsables du son du groupe, accrochez vos ceintures, décollage immédiat.

 

Le monde ou rien (prod by MKSB)

Leur plus grand hit est produit par Matt Shimo aka MKSB un producteur de Los Angeles. Le beat initialement intitulé « The Chase (The Weeknd / Bryson Tiller type beat) » est précisé vendu sur YouTube. Pour la petite histoire, le producteur a envoyé un tweet au groupe pour les sommer de le créditer, au final, il semblerait qu’elle aurait couté 39,99$. Pas cher pour un si gros succès.

 

J’suis PNL (prod by MKSB)

Autre prod de MKSB, celle-ci intitulée « Takeover (OVOXO type instrumental) » est toujours sur YouTube mais le son a été désactivé à cause d’une réclamation des propriétaires des droits d’auteur (!!!!).

 

Autre fait intéressant, c’est qu’elle a déjà été utilisée par un artiste, LucidBeats ft. Honesty, sous le titre « Takeover » (pourquoi chercher plus loin) et vous constaterez qu’elle est bien créditée à MKSB. Si l’on jette un œil sur Twitter, il est désormais bien heureux que ses prods aient servi à PNL, d’ailleurs ils se follow mutuellement.

 

Simba (Prod by Steezy Beats)

Cette prod on l’a doit à Steezy Beats, jeune producteur du New-Jersey. D’ailleurs on entend clairement son tag au début de la prod dans le morceau « Simba ». Intitulée « Better days (Lil Bibby x A$ap Rocky x Lil Herb x type beat) », elle était indiquée comme gratuite sur le Soundcloud de Steezy (trop tard !).

 

Plus Tony que Sosa (Prod by ShinoX Mker)

Cette fois-ci c’est un français qui est à l’origine du son : ShinoX Mker. Un des rares à voir son blaze apparaitre dans les crédits de PTQS sur YouTube. Et ce n’est que justice car comme pour son homologue cité plus haut, lui aussi a vu le son de sa prod retiré sur YouTube à cause des droits d’auteur.

La prod à l’origine se nommait « Back to the future (Therapy / Kaaris / Booba / Worms-T type beat) » et c’est vrai que les notes du thème font penser à Zoo de Kaaris.

 

Rebenga (Prod by Kevin Mabz)

Là encore, un francophone aux manettes en la personne de Kevin Mabz. Le titre original du beat était « Fight for you » et d’ailleurs on peut trouver une version enregistrée par JM Prod. sur cette même instru.

 

Lala (Prod By Cold Blood Beats)

On entend clairement son tag au début du son, c’est l’américain Cold Blood Beats. Le beat ayant pour titre « Day one »  n’est pas sur YouTube mais seulement sur le site officiel du beatmaker.  il est précisé qu’il est vendu. Cependant on a pu retrouver quelques autres MCs poser sur la prod.

 

Dans la soucoupe (Prod by XIV)

Cette prod est signée XIV du duo Attixa & XIV des Îles Vierges. D’ailleurs on retrouve d’autres versions par des artistes américains qui ont pris à leur compte le nom de l’instru « Just enough », à vous de juger !

 

Porte de Mesrine (Prod by SuperstaarBeats)

Encore un américain derrière les machines en la personne de SuperstaarBeats. Sa prod « NightShifts » est basée sur le sample de « Love and pain » de JMSN. Notez que, dans un tout autre registre, ce producteur a aussi réalisé pour la France, le beat de « Mové Lang » de Booba et Gato .

 

Je vis, je visser (Prod by DRMZBeatz)

Le tag du début a été identifié grâce à un commentaire d’un de nos lecteurs et c’est donc le producteur californien DRMZBeatz qui se cache derrière. Ce qu’on constate c’est que l’instru n’est pas vierge puisqu’il a déjà été utilisé à plusieurs reprises avec plus ou moins de réussite.

 

Athéna (Prod by Taz Taylor Beats)

Encore un « type beat », là c’est Taz Taylor Beats de Floride qui en est le compositeur. Le nom de la prod est « Free Rich Homie Quan type beat – This life » qui comme son nom l’indique était gratuite. Cependant elle est toujours disponible Soundclick du producteur (n°51).

 

Abonné (Prod by Prodlem)

Quand nous avions publié l’article la première fois, nous ne connaissions pas le producteur, nous avions juste trouvé une version utilisée par Hash 24 pour son morceau « Tarpé ». Maintenant on sait que c’est Prodlem qui a produit ce son d’abord nommé « Young Thug type beat 2015 x Rich Gang – Angel », c’est lui-même qui nous l’a envoyé et on l’en remercie !

 

 

J’vends (Prod by Nine Diamond)

Trouvaille après publication aussi, cette prod de l’angelino Nine Diamond, fondateur de la plateforme de téléchargement d’instrus ExpertBeats.com dont voici la grille tarifaire. L’instru à l’origine s’appelait « Jeremih x Ty Dolla $ign type beat – Outlawz ».

 

 

Oh la la (Prod by King Doudou)

 

Dans ta rue (Prod by King Doudou)

Le coupable de ces 2 instrus est quelqu’un qui aime brouiller les pistes : King Doudou un lyonnais connu surtout dans le monde de l’électro sous le blaze Douster. Lui est bien crédité à chaque fois. Malheureusement les versions instrumentales ne sont pas dispos. Vous pouvez retrouver un article concernant sa collaboration avec PNL sur TraxMag.

 

 

Que la mif (Prod by Adsa Beatz)

Le M (Prod by Adsa Beatz)

Sur ces 2 prods on retrouve un proche de PNL, Adsa Beatz (du groupe F430) des Tarterêts. Lui on sait de source sûre que c’est bien le compositeur de par quelques posts Instagram et surtout parce qu’il nous l’a confirmé !

 

Loin des hommes (Prod by Citizen.K)

La prod en elle-même n’est pas présente sur le net, mais on sait que c’est Citizen.K qui l’a faite. D’ailleurs il n’a pas manqué de le rappeler au site Genius.

 

De la fenêtre au ter-ter (Prod by Freeze Corleone)

Là encore, la version instrumentale n’est pas disponible mais grâce à un commentaire d’un internaute, nous avons pu récupérer une version avec Afro S qui rappe sur la prod et dans le refrain, on entend « S/0 El Freeze pour l’instrumental ». Il fait référence à Freeze Corleone, rappeur et producteur de la Ligue Des Ombres.

 

Pour rester sur Genius, le site qui référence les explications de textes de la majorité des sons rap, lorsqu’on consulte la page concernant PNL, on peut voir certains crédits pour les prods hormis celles dont nous avons déjà parlé. Notamment, on retrouve souvent un dénommé SoulFly4Real qui serait  à la prod de « Tempête » (avec le sample de Tritonal « Satellite – Metamorphic Downtempo Mix ») et l’inédit « Lion » (exclusivité de la semaine pittoresque Planète Rap sur Skyrock) en revanche rien n’a jamais été confirmé explicitement par l’intéressé… quoi que… on peut avoir des doutes… mais bon, allez savoir

Pour finir il reste encore beaucoup de sons dont les producteurs ne sont pas identifiés, même si pour certains, en creusant bien les tags présents au début des morceaux, on pourrait peut-être dénicher les responsables, comme pour « Sur Paname ».

Le dossier reste donc ouvert et sera mis à jour à chaque nouvel indice. Amis enquêteurs, on compte sur vous !

30 thoughts on “Dossier : Les beatmakers de PNL

    1. Jai trouver quelque chose qui pourrait etre interessant pour les gens qui aimerait tout comme moi trouver le beatmaker de tempete.
      jai lu dans un commentaire de la video (pnl tempete )
      que l’instru etait au fait un plagiat du beat  » Tritonal satelitte  » qui existait deja auparavant omg

  1. Mouais ben en GROS ces pseudos artistes n’en sont pas, ce sont des voleurs et des pros dans ce domaine là. Moi désolé mais pour moi « artiste » à un sens et tout artiste qui se respecte doit faire les choses biens et correctement. La vie d’ma mère j’achèterai jamais quoi que ce soit de ces rappeurs car j’estime que ce qu’ils font n’es tpas correcte vis-à-vis des beatmakers qui se sont cassés la tête pour faire ces prods. D’autant plus que ces raclures qui se prétendent « artistes » n’ont pas versé quoi que ce soit pour les beatmakers ou même ne serait-ce que les citer. Mais c’est franchement dégueux. Qui irait acheter leurs skeuds (sons) sachant cela ? Nan sérieux moi je m’en bas les couilles pour moi ce sont des escrocs opportunistes, des voleurs !

    1. Si les beatmakers ne disent rien, c’est parce qu’eux-même ont souvent copié des morceaux de son chez les autres pour construire leurs instrus. Globalement, le rap reste très pauvre musicalement. Il y a très peu de vrais musiciens, peu savent chanter correctement et enfin, tous racontent la même chose et de la même façon. C’est triste et pas seulement pour l’art mais aussi pour le public du rap qui grandit sans écouter de musique de qualité. L’impact final sur la société est désastreux et ce n’est pas qu’une façon de parler…

Laisser un commentaire

Top